cDiscussion.com, première plateforme d'offres d'emploi en Afrique de l'Ouest


APPEL A PROPOSITION DE PROJET DE PREVENTION DES VIOLENCES BASEES SUR LE GENRE DANS LE RANG DES ADOLESCENTES ET JEUNES FILLES APPRENTIES A TRAVERS DES ACTIVITES CULTURELLES, ARTISTIQUES ET/OU SPORTIVES DANS LES VILLES DE COTONOU, ABOMEY, PARAKOU ET KANDI

Médecins du monde

Bénin
1. CONTEXTE 

LES VIOLENCES BASÉES SUR LE GENRE AU BÉNIN  
Au Bénin, selon une étude menée par le Ministère de la Famille en 2009 , le niveau de prévalence des violences faites aux femmes et aux filles est de 69% au niveau national. Selon l’enquête EDSB V, près de trois femmes de 15-49 ans sur dix (27%) ont subi depuis l’âge de 15 ans des violences physiques et une femme sur dix (10%) des violences sexuelles à un moment quelconque de sa vie . Les déterminants résident dans la pauvreté humaine et matérielle (dépendance économique de la femme), les rapports de genres et les perceptions historiques, sociales et culturelles selon lesquels l’homme est supérieur à la femme. 

Plusieurs modèles de familles coexistent au Bénin, certaines polygames et d’autres pas. Ces modèles de familles ont connu de nombreux bouleversements au cours des dernières décennies, sans que cela ne se traduise par une amélioration des relations de pouvoir entre les hommes et les femmes au sein de la cellule familiale. L’homme reste donc souvent au centre d’un pouvoir décisionnel, avec un contrôle familial et social affaibli. L’hégémonie du mâle est ancrée dans les perceptions et les comportements, renforcée par les religions tant endogènes qu’exogènes. Certaines violences proviennent également de pratiques traditionnelles dont le mariage précoce (mariage de mineurs), les rites de veuvages et les mutilations génitales féminines. 

Malgré l’arsenal juridique et institutionnel bien fourni : loi 2011-26 du 9 janvier 2012 portant prévention et répression des violences faites aux femmes au Bénin, Code des personnes et de la famille, loi 2006-19 du 05 Septembre 2012 portant répression du harcèlement sexuel et protection des survivants au Bénin, loi n° 2015-08 portant code de l’enfant en République du Benin, la création de centres intégrés étatiques de prise en charge des VbG, de gros efforts restent à être fourni pour venir au bout de la lutte. 

Plus d'infos ci-dessous

Plus d'offres