433 fois

Le recruteur recevra par mail vos fichiers de la CVthèque :



Veuillez vous connecter à votre compte pour postuler
Le plus beau cadeau que je peux faire à mes amis, c’est de leurs permettre d’avoir du travail. En partageant cette offre sur mon mûr de Facebook, twitter, LinkedIn ou Google+, je pourrais leurs faire ce beau cadeau.
cDiscussion - offre d'emploi - (01) ONG pour mettre en place des mesures d'accompagnement au niveau des sites de CASH FOR WORK à expérimenter au niveau du Projet Filets Sociaux Adaptatif (PFSA)

(01) ONG pour mettre en place des mesures d'accompagnement au niveau des sites de CASH FOR WORK à expérimenter au niveau du Projet Filets Sociaux Adaptatif (PFSA)

Entreprise/Structure: Le Projet Filets Sociaux Adaptatif (PFSA)  
Ville, Pays: Niger  
Référence cDiscussion: 1017962 
Niveau d'études minimum réquis: Non précisé 
Expériences professionnelles demandées: Non précisé 
Date limite de dépôt de dossier: 23-01-2017 
Publié le 11/01/2017 à 17h30min18s 
Email de réception des candidatures : Non précisé

Détails de l'offre:
1. Contexte et description sommaire du projet Cette consultation s’inscrit dans le cadre la mise en œuvre
des activités prévues pour le Projet Filets Sociaux Adaptatifs PFSA (2016­2019).
Ce PFSA complète et prolonge les efforts du gouvernement du Niger pour mettre en place un système de protection
sociale adaptative à travers le Projet filets Sociaux (PFS 2011­2016) à la Cellule des Filets Sociaux (CFS, cabinet du premier ministre).
Le PFSA financé par le gouvernement du Niger et la Banque mondiale vise à établir et soutenir un système de filets sociaux adaptatifs efficace pour accroître l'accès des populations vulnérable en insécurité alimentaire aux transferts monétaires (cash transfert) et cash­for­work.

Les différents travaux communautaires réalisés par la Cellule Filets sociaux dans le cadre du Cash for Work comprennent principalement des travaux de Gestion Durable des Terres et de l’Eau (GDTE) à travers la défense et restauration des terres (demies­lunes, bandes pare feux, reboisements, lutte contre le Sida cordifolia, surcreusement de mares, …) et des Infrastructures Socio­économiques (construction de classes, de mur d’école ou de dispensaire, réfection de pistes). Un Manuel d’Exécution du Cash for Work détaille les modalités d’interventions et les activités

 Au niveau de la composante Cash for Work intervenant dans les 5 régions du pays, le PFSA entend mettre en place
des mesures d’accompagnement pour bonifier les bénéfices des premiers travaux communautaires réalisés
dans les différentes communes ciblées par le projet.
Ces mesures seront d’abord introduites dans le cadre d’une phase pilote afin d’en tester l’impact potentiel.
L'objectif spécifique de ce test est (i) d'évaluer rigoureusement l’état des micro­projets et leur utilisation par les communautés lors de l’intervention de la CFS, mais également une et deux années après la date de fin des
travaux, et (ii) d'évaluer les impacts de mesures d’accompagnement innovantes visant à inciter les communautés à mieux accomplir les micro­projets et à les entretenir efficacement après le départ de la CFS.

Dans la cadre de la poursuite du processus de test pilote, il est prévu que113 sites reçoivent un accompagnement
pour (i) renforcer leurs capacités et (ii) mettre en valeur les sites identifiés afin qu’ils apportent plus de bénéfices aux
communautés qui les ont réalisés. On entend par mesures d’accompagnement, (i) des
activités de renforcement des capacités qui comportent l’organisation et la redynamisation des comités de gestion
mis en place pour gérer et entretenir les travaux de Cash for Work, (ii) des activités de mise en valeur permettant de
mieux valoriser les infrastructures créées.
Ces mesures consistent également en une injection d’outils et d’intrants fonction de la demande des villages bénéficiaires de ces mesures.

Plusieurs ONGs nationales seront retenues et la répartition des villages par ONG se fera en accord avec la CFS de telle
sorte que la charge de travail soit adaptée à la répartition géographique des villages concernés dans les régions. La
carte de l’annexe 6 donne un aperçu de la répartition géographique des villages concernés. Il sera demandé à
chaque ONG de constituer des équipes actives simultanément dans les différentes communes à leur charge.

L’annexe 1 fournit la répartition géographique des communes et villages sélectionnés pour piloter les mesures d’accompagnement (il s’agit d’une version préliminaire qui sera consolidée à partir de la liste définitive des 113 villages
où sera mise en œuvre l’intervention).
L’annexe 2 liste les types de micro­projets concernés dans l’échantillon des 225 villages de l’étude.
L’ONG retenue aura à mettre en place les mesures d’accompagnement dans tous les villages prédéterminés par la CFS, et exclusivement dans ces villages.

2. Objectif de la consultation
La consultation a pour objectif d’identifier, de mettre en œuvre et de suivre les mesures d’accompagnement dans les villages pré­déterminés retenus pour la phase pilote sur les mesures d’accompagnement du Cash for Work.
Les résultats serviront à termes à renseigner l’impact de ces mesures et les modalités de leur mise en œuvre.

3. Mandat de l’ONG
L’ONG aura les tâches suivantes :
Phase de préparation
- (i) Prendre connaissance du processus d’intervention de la CFS et de la documentation pertinente (document du projet,
Manuel d’exécution du Cash for Work, etc.
- (ii) Assister à une formation préalable dispensée par la CFS.
- (iii) Rencontrer les autorités régionales, départementales et communalespour organiser, en collaboration avec la CFS une bonne communication sur le déroulement de la mise en œuvre des mesures d’accompagnement.
- (iv) Organiser une assemblée d’information/communication sur les mesures d’accompagnement dans tous les sites
retenus. Au cours de chaque assemblée l’ONG va :
- Identifier les membres des comités de gestionexistants (CGA) et au besoinmettre en placeun nouveau comité de
gestion en s’assurant de la représentation des femmes dans ce comité. Ce comité sera formé en vie associative ;
L’ONG projettera une courte vidéo sur des expériences réussies pour appuyer son animation (un film d’une
quinzaine de minutes fourni par la CFS).
L’ONG décrira le contenu et les modalités des mesures du programme d’accompagnement et invitera les
communautés à réfléchir sur ce qu’elles souhaitent réaliser en fonction de l’existant. Le consultant mettra en place un
comité de réflexion spécifique pour les femmes et s’assurera qu’elles sont partie prenante de tout le processus de préparation.

Phase de mise en œuvre :
Dans chaque village, les activités suivantes seront conduites, impliquant au moins 7visites par village, (voir tableau 1 récapitulatif ci­dessous).L’annexe 3présente le calendrier type de l’intervention dans chaque village. Il s’agit
là du nombre de visites minimumobligatoire à réaliser et la prestation de l’ONG sera basée non seulement sur la
réalisation de ces 7 visites mais également sur l’atteinte de l’objectif général de mise­en­valeur décrit dans la section livrablede ces termes de références.
- (i) Réaliser un diagnostic sommaire de l’état des réalisations antérieures à mettre en valeur ;
- (ii) Déterminer en assemblée générale de façon participative, le type d’accompagnement spécifique au site.
La CFS fournira une liste non­exhaustive d’activités types comme.
- (iii) Organiser concomitamment une rencontre spécifique avec les femmes afin de s’assurer de leur entière participation au processus décisionnel.
- (iv) Élaborer un dossier de microprojet de valorisation des sites, y compris sa budgétisation et avec l’identification des
mesures de sauvegardes environnementales nécessaires, selon le guide fourni en annexe 4et le transmettre à la CFS.
- (v) Organiser et suivre la réalisation des activités de valorisation des sites : formations techniques, organisation et suivi des chantiers.
- (vi) Dispenser un module sur les règles de gestion locales y compris la réflexion sur les arrangements pris pour le
partage des bénéfices des investissements réalisées avec le Cash for Work.
- (vii) Mettre en œuvre l’activité planifiée y compris les formations techniques qui seront nécessaires.
- (viii) Réaliser au moins 3 visites ponctuelles de suivi des activités de mise en valeur du micro­projet, après deux, quatre et huit semaines;
- (ix) Élaborer et transmettre dans les meilleurs délais, les rapports d’activités demandés.

4. Produits attendus ­ livrables
Les produits ci­après sont attendus :
- Un dossier de micro­projet de mise en valeur par village retenu (avec budgétisation et incluant les aspects genre et sauvegardes environnementales). Ce document doit être signé (une empreinte faisant foi) par un membre femme et
un membre homme du comite de gestion, ainsi que par un leader femme et un leader homme. Un modèle de rédaction
sera remis par la CFS avec une liste des éléments devant obligatoirement figurer dans le projet.
­
- Des données de suivi des activités par village en temps réel à l’aide d’une tablette mise à disposition par l’antenne
régionale de la CFS. Ces données consistent en un rapport d’activité sur chacun des microprojets de mise en valeur
ainsi que les rapports d’avancement à fournir à la CFS après chaque visite obligatoire. Chaque visite devra être
suivie du renseignement d’un questionnaire sur tablette (7 questionnaires en tout par village, avec un temps de 15
minutes par questionnaire).
- Des sites mis en valeur conformément aux dossiers validés. Les sites sont pris en photos par l’ONG sur la tablette au moment de remplir le premier questionnaire.
- Un rapport intermédiaire (entre les visites 3 et 4) et un rapport final sur l’ensemble de l’intervention selon un modèle de rédaction à fournir par la CFS.

5. Profil du prestataire
Le prestataire peut être une ONG, une association paysanne, un groupe d’ONG ou d’associations paysannes nationales pouvant se constituer en consortium remplissant les critères ci­dessous :
• Agrément des autorités nationales. Les candidats doivent être agréés et fournir un extrait de leur statut indiquant que leur mission est compatible avec les objectifs de la composante Cash For Work de la CFS ;
L’expérience certifiée en nature et en volume, en matière d’accompagnement des activités CFW au Niger en général
et dans cinq (5) Régions d’intervention de la CFS en particulier ;
• Avoir dans son personnel des agents ayant un diplôme universitaire de niveau maîtrise en Sciences Agronomiques, Génie Rural ou Foresterie avec une expérience d'au moins dix ans dans les projets de développement rural ;
• Disposer d’une compétence et d’une expérience avérée en matière de genre ;
• Avoir une expérience certifiée dans l’animation, la communication, et le renforcement des capacités des
groupements communautaires (vie associative, gestion de groupement, montage de microprojets) ;
• Avoir une connaissance des techniques agropastorales contribuant à la résilience ;
• Disposer d’une bonne compréhension/expertise des opérations de développement communautaire/rural de type conservation des sols, protection de l’environnement, réhabilitation de petites infrastructures ou projets d’hygiène au Niger ou dans d’autres pays de la région ;
• Démontrer une bonne capacité de diagnostic stratégique et de synthèse sur des questions tant techniques que sociales et institutionnelles ;
• Disposer d’une bonne capacité organisationnelle, rédactionnelle en français ;
• Avoir une bonne connaissance de l'outil informatique, en particulier la capacité à répondre à une enquête simple sur
tablette ;
• Avoir une expérience de travail certifiée avec les Projets Banque Mondiale ou avec un partenaire engagé dans des
activités de Cash­for­Work, serait un atout.

Les ONGs seront sélectionnées sur la base de la Qualification du Consultant, suivant les procédures décrites dans les directives: Sélection et Emploi de Consultants par les Emprunteurs de la Banque Mondiale, édition mai 2004, révisée en octobre 2006, mai 2010 et mis à jour en janvier 2014

Les Consultants intéressés peuvent obtenir des informations supplémentaires à l’adresse ci­dessous de 7 heures 30 minutes à 17 heures 30 minutes du lundi au jeudi et de 7 heures 30 minutes à 13 heures 30 minutes les vendredis.
 
Les manifestations d’intérêt doivent être soumises au plus tard le 23 janvier 2017 à 10 heures 30 minutes à :
                                              Unité de Gestion Technique Cellule Filets Sociaux
                                                                  Boulevard Mali Béro
                                                        (à côté de Nigelec Plateau) Niamey,
                                                                  Téléphone: 20­72­68­31
                                                  à l’attention de : Monsieur MORY MAIDOKA ALI,
                                                           Coordonnateur National,
                                                           Email : aamory_md@yahoo.fr

NB : les dossiers ne comportant pas de choix de zones ne seront pas évalués ;aussi, chaque dossier de candidature doit correspondre à une seule zone. Seuls les ONG ou consortium d’ONG retenues en têtes des listes seront invitées à soumettre leurs offres techniques et financièressur la base desquelles les contrats seront négociés.


Le recruteur recevra par mail vos fichiers de la CVthèque :



Veuillez vous connecter à votre compte pour postuler